Le plancher plat et la poutre

Les codes du scooter et plus particulièrement les maxi-scooters déterminent encore une certaine conception.
Depuis toujours un deux-roues est enfourché sur un cadre central pour positionner les jambes et les deux pieds au sol de chaque cotés pour pouvoir stabiliser le véhicule à l’arrêt.
 
 
Les maxi-scooters ont amplifiés cette architecture avec un tunnel central surdimensionné pour rigidifier le cadre mais en supprimant le plancher plat bien pratique. 
 
Maintenant qu’apparaissent de nouveaux engins multi-roues stabilisés automatiquement à l’arrêt il n’est plus nécessaire de recourir à cette architecture de cadre central, ce qui est bénéfique. (Le Peugeot Metropolis conserve cette architecture bien pratique)
 
En effet puisque l’on ne pose plus les pieds au sol, il est désormais possible de concevoir tout à fait autrement et de réaliser un cadre avec deux poutres latérales ce qui en termes de rigidité est bien plus performant. En cas de choc latéral la sécurité est renforcée, les membres inférieurs sont protégés. De plus ont retrouve le fameux plancher plat.
 
Ensuite, sur ce cadre inférieur il est aisé d’ajouter un arceau de sécurité. Reste à concevoir une carrosserie protectrice…inteligente...