Pneu 'vert'

Un pneu consomme 30% du carburant d’un véhicule, c’est à dire que l’équivalent d’un plein sur trois sert uniquement à faire rouler le pneumatique.
Les nouveaux pneus Michelin ‘vert’ Energy Saver permettent de réduire la consommation d’essence d’environ 0,2l/100 km, cela se traduit par une économie de 3 % sur la consommation de carburant. Soit 4 g de CO2. 
Bien, très bien…4 petits grammes avec un véhicule en ville d’une tonne à pneus larges !
Est-ce suffisant, est-ce réaliste ?          
Poursuivons l’argumentaire ;
Sa longévité kilométrique est de 20 à 40 % plus élevée que la moyenne des principaux concurrents, ce qui signifie moins de produits à recycler, moins souvent. Au final, ce pneu vert nouvelle génération a un impact sur l’environnement inférieur de 30 % à ses concurrents.
L’Energy Saver a une durée de vie moyenne de 40 000 km, contre 30 000 km pour les concurrents.
Le futur prototype Proxima a une masse réduite de 20 % et permet une réduction de 25 % de la résistance au roulement, ce qui se traduit en toute logique par une baisse de la consommation d’énergie nécessaire à l’avancement, plus de kilomètres parcourus et moins de CO2 rejeté.
Et le bilan, pour mieux marquer les esprits :
12 milliards de litres de carburant et 31 millions de tonnes de CO2 économisés depuis le lancement en 1992. En Europe, si toutes les voitures particulières étaient équipées de pneus verts, le gain annuel en carburant atteindrait 3 milliards de litres, soit l’équivalent de 100 000 camions citernes. On économiserait l’extraction et le transport de 2,8 millions de tonnes de pétrole, soit 140 tankers de 20 000 tonnes. On constaterait une augmentation du pouvoir d’achat global des consommateurs de 3,6 milliards d’euros. Il est prévu en 2025 une réduction de 50% de l’impact des pneumatiques sur la consommation de carburant.
 
Si le but est de faire des économies on peut envisager d’autres solutions plus rationnel, envisageons un véhicule UMEIC Ultra Mobile Etroit Inclinable Carrossé. Véhicule pour deux personnes, surface frontale divisée par 2, poids 250 kg, chaussé de pneus étroits, ‘vert’ et sans être trop optimiste il est possible de mieux faire que 3% d’économie et 4 g de CO2…